Disciples et Missionnaires avec ND du St Cordon

Les propositions de routes mariales pour ce 15 août ne manquent pas, dans tous les lieux où Marie est honorée, dans toutes les églises où elle a une histoire, on peut pèleriner en ce jour de l'Assomption. Marcher, prier, rencontrer, se confier...

C'est dans cet optique que je m'inscris donc au dernier jour de pélerinage de la Grande Visitation 2018, pour fêter le 1010ème anniversaire de la délivrance de Valenciennes. J'arrive la veille à Maing pour assister à une célébration en présence de ND du St Cordon, puis pendant le repas assister à quelques saynètes du Moyen-Age avec la troupe les " compains de L'Ostrevant" !

 

Une trentaine de pèlerins ont vécu les trois jours du 13 au 15 août soit une 50aine de km autour du doyenné de Valenciennes. Chaque jour un thème est donné pour guider la journée et aider à cheminer:  têtes et jambes travaillent !

L'église de Maing est presque trop petite pour accueillir tous ceux qui viennent se confier à Notre Dame. L'abbé Bertrand Estiennes, curé de la paroisse nous dit que Notre Dame est un carrefour, elle accueille ceux qui se présentent à elle. Malheureusement dans nos vies, se bâtissent parfois des murs autour de nos familles, nos collègues, nos paroisses, nos communes. Marie est une des personnes qui nous aident à faire tomber ces murs qui nous empêchent d'avancer sereinement dans notre vie. Alors la grâce nous est donnée ce soir d'embrasser son manteau pour qu'elle nous aide, mais aussi dans un baiser à son manteau, présentons lui une personne qui a dressé un mur avec nous.

 

maing 14082018 20 maing 14082018 20       maing 14082018 18 maing 14082018 18    maing 14082018 17 maing 14082018 17  

 

Après ce temps de prière, le repas est servi et accompagné de quelques saynètes du Moyen-Age. On nous détaille quelques armes de l'époque et la manière dont elles étaient utilisées. Une troupe de comédiens relatent quelques potins de l'époque qui divertissent les participants entre le plat et le dessert !

Parmi eux des cracheurs de feu qui auront l'occasion après la procession aux flambeaux de nous étonner devant le parvis de l'église St Géry ( de Maing).

La soirée s'achève en effet par une procession mariale dans les rues du village et nous ramène à l'église pour achever notre chapelet.

 

Après une courte nuit, la journée démarre par l'annonce du décès de Mgr Garnier. Au petit déjeuner, beaucoup évoquent alors un souvenir partagé avec lui. Notre marche sera aux côtés de Marie et comme la messe célébrée le soir, une action de grâce pour ses 18 ans d'épiscopat passés dans notre diocèse.

 

Durant la journée qui a pour thème " la mission", différentes étapes ( chapelles et églises) nous guident. La première chapelle est dédiée à Ste Thérèse, la patronne des missions, quelle belle rencontre ! Du fond de son Carmel, elle était missionnaire, sans voyager, elle a aidé, prié et est connue aujourd'hui de part le monde. Alors pourquoi pas nous, elle nous montre la voie, écoutons la !

 

arrivée valenciennes150818 3 arrivée valenciennes150818 3     arrivée valenciennes150818 16 arrivée valenciennes150818 16    arrivée valenciennes150818 11 arrivée valenciennes150818 11  

 

A chacune de nos étapes nous laissons une trace de notre passage : une intention de prière placée dans une boule " un grain " et posée sur l'autel près de la Vierge. En trois jours, 24 intentions ont trouvé place dans le coeur des marcheurs de Notre Dame et de la communauté valenciennoise qui les découvrira. Ces grains de chapelets déposés ça et là relie aujourd'hui le doyenné de Valenciennes comme à l'époque Notre Dame le fit avec son cordon !

 

La marche s'effectue sans difficulté et la discussion avec l'un ou l'autre est facile. Pas de murs dans ce groupe intergénérationnel qui accueille joyeusement les " pèlerins d'un jour " ! Partir en pèlerinage est une aventure et c'est avec plus d'une heure de retard que nous arrivons à la ferme Lemeiter. Les marcheurs affamés acceptent la proposition de pique niquer dans la cour et c'est une tablée de plus de 50 personnes qui prend place entre la grotte de Lourdes ( à l'entrée de la ferme) et la grange !

Nous repartons après avoir remercier chaleureusement nos hôtes et nous nous dirigeons vers Aulnoy puis Marly.

Une petite pause à la briqueterie nous donne la chance de rencontrer un homme passionné par son métier. La fabrication des briques est encore artisanale et ils sont une 20aine d'ouvriers à poursuivre celle-ci comme en 1904 ( date de la création de cette briqueterie). On quitte à contrecoeur ce lieu car la route est encore longue si l'on veut être à l'heure à l'Eucharistie de 18h30 à St Géry ( Valenciennes)

 

L'avant dernière étape donne à chacun la possibilité de s'exprimer sur le ressenti de ce pélé. Au travers des témoignages on ressent beaucoup de joies: celles de rencontres, de partages, de découvertes d'un territoire plein de richesses. Un merci unanime à Marie qui nous mène quel que soit le chemin à son Fils Jésus.

De vives remerciements sont prononcés aux accompagnateurs et initiateurs de ce beau pèlerinage, à Anthony.

 

La journée peut se terminer par la messe, les corps sont lourds mais les âmes sans doute plus légères. La fatigue est physique mais les coeurs rayonnent malgré le chagrin éprouvé par la perte de leur pasteur: Mgr Garnier.

Chacun le porte dans la prière et se promet sans doute de poursuivre l'oeuvre diocésaine qui l'animait: Enracinés dans la Charité.....devise de Mgr Garnier !

 

 

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié Jeudi 16 août 2018 • 486 visites

keyboard_arrow_up