Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

23 ème marche : Procession à Notre Dame de Bonsecours

14 Kms à partir de Condé sur Escaut

le Dimanche 02 juil 2017

Une cité chargée d'histoire et un avant gout du tour St Cordon

Les inquiétantes annonces de la météo ne se sont pas réalisées et nous étions nombreux devant le parvis de l’église St Wasnon de Condé sur Escaut. Frédéric, un paroissien, enfile son habit de guide touristique passionné et nous emmène dans sa ville, verrou stratégique des plaines de la Scarpe et de l’Escaut.

Cette cité frontalière témoigne d’un passé tumultueux très riche, toutes les caractéristiques des villes du Nord y sont concentrées : Château fort et remparts du Moyen âge, moulin, commerce fluviale intense, beffroi, casernements et fortifications de Vauban, mairie impressionnante et église du 18e siécle et enfin une cité marquée par l’activité minière du 19e et 20e siècle. Hélas, il reste encore beaucoup de travail pour mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel comme l’intérieur de l’église St Wasnon, un petit bijou d’art baroque.

Dans cette dernière, nous assistons à la messe célébrée par l’Abbé Marc Beaumont, l’évangile de St Paul aux Romains nous rappelle qu’il faut croire en la vie éternelle à la suite de Jésus. Le chant de ND du St Cordon clôture la célébration et annonce l’apéritif offert par la paroisse qui nous reçoit avec joie.

Rapide déjeuner dans les salles du presbytère et c’est plein d’entrain que nous quittons Condé vers Bonsecours en longeant l’étang de Chabaud Latour. Cygnes, canards, cormorans, hérons et autres bestioles se laissent observer aisément. Peut-être distrait par ce spectacle, notre groupe se sépare en deux, se distance, l’un tourne à gauche, l’autre ne le voit pas et continue tout droit. Pour ce dernier, la végétation s’épaissît, il faut courber le dos pour passer dans un tunnel feuillu. Certains plaisantent : « On est dans la jungle de Condé ! ». Les « tarzans » d’un jour rigolent moins quand en débouchant dans une clairière, ils commencent à douter du chemin. Au lieu d’aller vers Macou, ils vont vers la fosse Ledoux, à l’opposé, petite panique autour de la carte IGN. Depuis 8 ans et 23 marches, c’est la première fois que les marcheurs se perdent, heureusement, il y a dans le groupe des habitants de Condé qui retrouvent le bon chemin et le premier groupe vers le hameau de Macou. Nous y côtoyons les corons classés au patrimoine de l’UNESCO avant un temps de prière en l’église ND de Lorette où le tabernacle est éclairé par une authentique lampe de mineur.

Ensuite commence la traversée de la forêt de Bonsecours avec en ligne de mire le remarquable château de l’Hermitage construit par le Maréchal de CROY, grand ami de Louis XV.

Nous contournons le château dans une partie de la foret avec de beaux arbres de diverses espèces autour d’un étang romantique qui inspire Jean François dans le temps de prière qu’il nous propose.

Un dernier effort et nous passons la frontière avec un bon chocolat belge dans la bouche !

Les premières maisons de Peruwelz apparaissent déjà avec la basilique au bout de la rue. Celle-ci est construite à l’emplacement d’un chêne où la vierge est apparue pour sauver les habitants de la peste…trouvez-vous la similitude ? Ce lieu de pèlerinage grandiose, à cheval sur la frontière, est autant visité par les Belges que par les Français, il était normal que les marcheurs de ND s’y rendent.

En silence, nous pénétrons dans l’édifice où se termine la messe, présidée par l’abbé Michel Décarpentrie, Doyen principal de Tournai.

Sous les chants d’une formidable chorale, ND de Bonsecours, portée par les membres de sa confrérie, sort de la basilique, suivie par les marcheurs de ND avec une réplique miniature de ND du St Cordon, puis les prêtres avec le St Sacrement et la foule des pèlerins.

La procession descend la « grand rue » quand à la demande de l’Abbé Mordal Bogdan, recteur de la basilique, nous chantons en cœur  « Reine des cieux »; pendant quelques minutes, un souffle du tour de ND du ST Cordon remplit la rue principale de Peruwelz, forte émotion pour les marcheurs de ND et curiosité pour nos amis belges.

Après la procession, nous sommes de retour dans la basilique pour quelques dernières prières et chants avant d’attraper le bus qui nous ramène à Condé, heureux d’avoir vécu une si belle journée de fraternité avec Marie.

Article publié par Philippe De Bruyn • Publié Vendredi 14 juil 2017 • 134 visites

Actualités de l'Eglise

Le synode 2018 se prépare aussi à Rome !
Du 11 au 15 septembre s’est tenu à Rome un séminaire international sur la condition des jeunes...

Violences et religions dans les études anglo-saxonnes
Les religions sont-elles impliquées dans les violences commises par les croyants, et si oui...

La rentrée universitaire du Centre Sèvres-Facultés Jésuites de Paris
Le Père Étienne Grieu, jésuite, docteur en théologie et agrégé de géographie a pris, à la...

Lancement d’une collecte en ligne sur la plateforme Credofunding
Depuis maintenant 2 ans, l’ensemble des diocèses français est engagé dans un projet de soutien...

Devenir prêtre autrement
Depuis 50 ans le Séminaire-GFU (Groupe de Formation Universitaire) offre à des jeunes de toute la...

Haut de page