30ème marche Cousolre et la vallée de la Hante

L’occasion de profiter de l’arrivée du printemps pour se ressourcer dans le calme et la nature sous le regard de Marie.

Au pays natal de Sainte Aldegonde,

Après 2 reports, en 2020 et 2021, les marcheurs ont enfin effectué leur petite visitation à Cousolre.

Sous la conduite de Jean Heuclin, ancien doyen des facultés catholiques de Lille et résidant à Cousolre, nous avons visité ce grand village.  Situé au centre d’un territoire nommé « Pagus de Solre » ce fut, à l’époque Carolingienne, un centre administratif et de perception fiscale dirigé par le seigneur Walbert. Avec son épouse Bertille, il eu deux filles Waudru et Aldegonde qui participèrent à la création et l’évangélisation de Mons et de Maubeuge. Tous les 4 furent élevés au rang de Saints. Par sa lignée, Ste Aldegonde apporta le territoire de son père au chapitre de Ste Aldegonde jusqu’à la révolution. Jean nous fait découvrir avec passion les traces de ce passé historique glorieux. L’église fortifiée du 16e siècle et embellie au 18e,  est une petite merveille. La châsse de Ste Bertille et St Walbert referme bien les ossements de cette époque car authentifiés scientifiquement en 2015. Voir PDF.

C’est dans ce cadre remarquable que nous assistons à la messe célébrée par l’Abbé Jean Marie Moura et le curé Mahantana Lin. Une belle prestation de l’orgue porte nos chants. A la sortie un pot de l’amitié permet la convivialité et l’achat de quelques livres historiques ainsi que la bière de Ste Aldegonde qui complète le pain de Ste Aldegonde « la Cameline » acheté précédemment à la boulangerie du village.

C’est dans la salle du musée de la « machine parlante » que nous nous retrouvons pour notre repas tiré du sac. Magali Barbier et Jean Paul Maieu nous expliquent cette collection extraordinaire et unique dans la région qui nous insiste à revenir un jour la voir en détails.

Marie Pierre et André entrainent le groupe sur les chemins de randonnée de l’après midi. Les marcheurs découvrent quelques « grimpettes » de ce pays de la vallée de la Hante presque montagneux car à la limite du massif Ardennais. Jonquilles, Perce-neiges, frais ruisseaux, oiseaux chantants : le printemps est bien là ! Plusieurs étapes spirituelles, sur le thème de la Vierge Marie, nous attendent animées, avec talent, par le Pére Jean Marie Moura. Au lieu dit « Fond des gouttes », perdu dans les bois, Mr Bertrand Moura nous explique l’histoire de cette chapelle dédiée à « Notre-Dame de Comagne » et nous offre une collation bien sympathique. L’église de Bousignies sur Roc, au chœur habillé de marbre local,  fut également très intéressante.

De retour à Cousolre, quelques goutes de pluie nous invitent à nous mettre sous le kiosque pour apprécier la bonne gaufrette de fin de randonnée.

Article publié par Philippe De Bruyn • Publié le Samedi 26 février 2022 • 1334 visites

keyboard_arrow_up